Mercredis et samedis loisirs

Les rencontres des mercredis et samedis après-midi s’inscrivent en complémentarité par rapport aux ateliers d’expression.

La proposition d’activités tournées vers l’extérieur constitue une dimension essentielle qu’il convient de développer et d’entretenir, tant les occasions de s’évader, de s’oxygéner et de…s’extérioriser ( !) sont encore trop rares pour certains.

Une place toute particulière est dédiée à la pratique du vélo et au jardinage.

Quand les conditions météorologiques s’y prêtent, les enfants et les jeunes enfourchent les bicyclettes et s’élancent avec envie et entrain sur les pistes cyclables qui leur sont proposées aux alentours du quartier. De sortie en sortie, ils conjuguent effort physique et découverte des « espaces verts ».

La sensibilisation à la sécurité routière fait évidemment partie des éléments incontournables de cette discipline.

Car si la vélocité des uns et des autres n’est plus à démontrer, s’ils sont prêts à démarrer sur les chapeaux de roue, il reste encore bien des lacunes à combler au niveau du respect du code de la route.

Certains sont plutôt enclins à se croire tout permis ou à prendre toutes sortes de raccourcis dans l’interprétation des panneaux de signalisation. Ces derniers accordent la priorité au sprint plutôt qu’à la prudence, aux échappées plutôt qu’au fait de rouler en file indienne en veillant à maintenir des espaces suffisants entre les « rouleurs ».

Les prises de risques et les déviations nécessitent parfois l’intervention énergique de l’animateur pour éviter qu’un « coureur » ne soit amené à se dire qu’il l’a échappé belle.

A force d’explications et de conseils prodigués, ainsi que de répétitions des consignes à respecter, ils finissent par apprendre à rouler ensemble.

Le maintien en bon état des vélos requiert la même attention et la même persévérance.

Ceux qui confondent les promenades à vélo avec la pratique du vélo acrobatique, ceux qui s’adonnent avec délectation à toutes sortes de frasques, apprennent à respecter l’objet qui leur est confié et au besoin, à le réparer !

Au fil des kilomètres parcourus, les enfants et les jeunes arrivent à se conduire et à rouler de mieux en mieux et deviennent de véritables vélo-citoyens !

La mise en place, aux abords du foyer, d’un jardin participe du développement d’un lien sensible entre le public accueilli et la nature.

Ce petit lopin de terre constitue un formidable outil pédagogique.

Pour donner vie à cet espace naturel, les « petits  jardiniers en herbe » sont amenés à retrousser les manches pour enlever les mauvaises herbes, préparer la terre et l’arroser.  Avant de voir des fleurs, des fruits et des légumes, ils font l’apprentissage de la patience. Et quand de la terre naissent toutes sortes de plantes aux couleurs multiples, la patience se transforme en véritable émerveillement.

Le jardin constitue un outil qui distille à foison des leçons de vie quotidienne. Les nombreux participants- volontaires expérimentent que si l’on veut récolter il faut moissonner, que la croissance est un processus qui, s’il est naturel, dépend aussi des aléas du temps et des saisons, que la vie doit s’entretenir si l’on veut qu’elle dure, qu’il s’agit de la préserver et de la protéger des vents contraires, ainsi que des éléments nuisibles…

Dans ce jardin, l’on apprend pas simplement à « planter des choux à la mode de chez nous », mais aussi à cultiver des vertus telles que le respect, la politesse et le sens du partage.

Au fil des saisons, les enfants ont non seulement la main verte mais, à l’image du tournesol, ils se mettent en recherche de soleil, de chaleur et de lumière.

Semblables à de petites pousses, ils deviennent bourgeons, puis fleurs.

Au final, ils contribuent à embaumer l’atmosphère générale d’un parfum de bonne odeur.

Quand arrive le moment de la récolte, depuis la cabane au fond du jardin, ils contemplent avec ravissement les différentes parcelles de vie ensemencées.

 Samedis Loisirs

139 enfants et 18 jeunes, soit 68 garçons et 89 filles y ont participé pour un total de 2 424 heures de présence.

 

Vacances Loisirs

5 accueils de Loisirs ont eu lieu en 2018 au Foyer de la Paroisse Protestante :

    • du 25 février au 2 mars 2018 

59 enfants et 11 jeunes, soit 36 garçons et 34 filles, y ont participé pour un total de 1 603 heures de présence sur le thème « Au-delà de nos frontières – Nature et découverte – Au fil des saisons »

 

    • du 22 au 28 avril 2018

61 enfants et 16 jeunes, soit 39 garçons et 38 filles y ont pris part pour un total de 2 053 heures de présence sur le thème « Au-delà de nos frontières – Nature et découverte – Au fil des saisons »

 

    • du 13 au 26 juillet 2018

Il a concerné 47 enfants et 10 jeunes, soit 31 garçons et 26 filles pour un total de 2 123 heures de présence sur le thème « Au fil des saisons – Un été à Strasbourg ! »

  

    • du 11 au 24 août 2018

  34 enfants et 36 jeunes, soit 34 garçons et 36 filles y ont participé pour un total de 2 405 heures de présence sur le thème « Au fil des saisons – Un été à Strasbourg ! »  

 

    • du 21 au 27 octobre 2018

Il a concerné 63 enfants et 8 jeunes soit 31 garçons et 40 filles pour un total de 1 876 heures de présence sur le thème « Au fil des saisons – Dépasser nos frontières »

* Les données ci-dessus sont extraites du « Rapport d’activité 2018 »

Fermer le menu